Présentation

cameleon-formation-logo

Caméléon formation intervient en tant qu’organisme de formation dans le domaine de la santé, et dans le secteur de la formation de formateurs.

J’ai été patiente, dès mon plus jeune âge, et ma rencontre avec la musique m’a permis d’exprimer bon nombre d’émotions refoulées. C’est ainsi que durant la fin du collège et pendant une partie du lycée, je m’exerçais au piano durant 5 à 8h par jour. Le passage au lycée Louis Le grand à Paris m’obligea à choisir entre devenir médecin ou concertiste, c’est alors que je décidai de devenir médecin, pensant maintenir le piano secondairement.

La médecine

Lorsque je démarrai mes études de médecine à la Pitié Salpêtrière, c’est alors que je m’aperçus qu’il était impossible pour moi de continuer à jouer assidument du piano. Après avoir donné quelques cours de piano, et animé un éveil musical, me permettant de maintenir le lien avec la musique, c’est aujourd’hui pendant les massages que mon doigté s’exerce lorsque je travaille vos contractures, pianissimo ou quand c’est nécessaire en triple forte ;). Le travail avec les musiciens me passionne, tant sur un plan postural, pour prévenir les douleurs chroniques que sur la respiration, base du Qi, du mouvement, de la clarté.

alexandrine-leon
La formation Tuina s'appelle aussi massage énergétique chinois

Le massage

Je stoppai mes études de médecine 2 ans plus tard, ne me sentant pas capable à ce moment-là de poursuivre ces études trop stressantes pour moi. Ce n’est que quelques années plus tard que je découvris le massage, pour moi, comme une façon de me définir, en sentant mes contours grâce à la main de quelqu’un d’autre sur moi et où je pouvais commencer à percevoir, mes douleurs, mes souffrances, mes ressources avant d’essayer de les dépasser.

La médecine chinoise

L’envie d’apprendre le massage me conduisit à l’étudier dans un premier temps auprès d’une amie, puis dans une école de médecine chinoise à Toulouse. Je rentrai sur un cursus diplômant de 2 ans, me demandant comment j’allai faire pour développer la persévérance pour étudier sur 2 années, tant l’impétuosité me caractérisait bien à cette époque. J’arpentai les cours de boxe, de karaté et d’aïkido plus volontiers à l’époque que les salles de Tai chi ou de méditation.

Finalement j’y ai fait le cursus complet de médecine chinoise, apprenant le massage Tuina, la pharmacopée chinoise, le Qi gong, tout d’abord auprès de Mme Wang, puis auprès de professeurs à Béziers puis à Sans Francisco lors de ma formation en Chi Nei tsang. J’ouvris alors mon premier cabinet de Médecine chinoise.

Je rencontrai lors de mes premières consultations beaucoup de patients souffrant de stress, dépression, angoisse, phobie, il m’était donc à ce moment-là nécessaire d’acquérir des outils de communication, d’écoute, de sondage de l’homme.

C’est ainsi que je parcouru de nombreuses formations.

Plus tard, la diétothérapie chinoise étant peu enseignée, je décidai de me former par la lecture d’ouvrage et de partager cette mise au point avec vous dans un livre qui parut en octobre 2009 « Comment choisir son alimentation ».

Je devins après quelques années de pratique, formatrice en massage Tuina, puis la première formatrice chi nei tsang résidant en France pour mon plus grand régal, la transmission.

La formation acupuncture enseigne les 360 points et les 14 méridiens principaux
Illustration : Wellcome Library, London

La pharmacopée chinoise étant une discipline très complexe, j’ai ressenti le besoin de compléter ma formation auprès d’Eric Marié, à la faculté de médecine de Montpellier. Parallèlement à cela, je m’étais inscrite à un DU sur l’accompagnement des souffrances de la fin de vie, me permettant de me confronter à des moments charnières de la vie. Je réalisai alors un mémoire, sur la « spécificité de la technique acupuncturale en Unité de Soins palliatifs ».

Durant ce stage en soins palliatifs, je rencontrai principalement des personnes atteintes de cancers. Le cancer étant une priorité au niveau de la santé publique, il m’apparut nécessaire de me spécialiser en cancérologie chinoise auprès de Christophe Andreau, disciple de Leun kok yuen.

Après cette spécialisation en cancérologie, j’ai eu envie de reprendre mes études de médecine générale à la Pitié Salpêtrière en 2013 afin de mettre à jour certaines connaissances médicales pour faire toujours plus de liens vers une approche globale du fonctionnement humain. De cela a débouché l’écriture d’une collection d’anatomie et d’autres projets d’écriture en cours afin de travailler le côté pédagogique de la transmission du savoir.
D’autres ouvrages de médecine chinoise sont également en cours de publication

La pédagogie, l’ingénierie et l’innovation

Souhaitant dispenser au mieux mes formations, tout en gardant l’authenticité du contenu mais en ajoutant l’efficacité et la rentabilité pour les stagiaires, je me suis donc naturellement formée dans le champ de l’éducation. Tout d’abord en ingénierie de formation, en modalités pédagogiques, en innovation pédagogique, aux outils numériques, en métacognition, puis en neurosciences afin de vous transmettre au mieux ce que je sais. Le but est d’être clair, synthétique et surtout de mettre vos neurones en réflexion, après que vos mains aient travaillées leur intuition.

En 2019, je suis un DU chef de projet de formation en ligne (promotion Cafel 34), afin de toujours adopter la pédagogie la plus performante pour les étudiants. Aujourd’hui les contenus se trouvent partout, ce qui importe, c’est l’expert qui va vous accompagner dans leurs intégrations.

Ce qui me motive aujourd’hui, c’est de révolutionner l’approche pédagogique, en conservant l’authenticité du contenu.